E.ADELY

C.BERGERAULT

La très bouleversante confession de l’homme qui a abattu le plus grand fils de pute que la terre ait porté 

EMMANUEL ADELY : lecture

CLAIRE BERGERAULT : voix, flûte

Si  Le roman « La Très Bouleversante Confession de l’Homme qui a abattu le plus grand fils de pute que la terre ait porté » s’est voulu, dès son origine et son écriture, une épopée c’est-à-dire un chant. Un chant à lire et à entendre. Un texte à mettre en voix.Depuis sa publication en 2014, il est ainsi régulièrement mis en scène et performé, que ce soit en lecture seule ou accompagnée par des musiciens, par des troupes indépendantes ou par son auteur.La création d’Emmanuel Adely et de Claire Bergerault se présente comme une forme encore plus ouverte qui traverse les répertoires, commence en lecture d’apparence simple, sobre, puis vrille : le son s’immisce, la voix surgit, la musique s’installe.Deux personnages sur scène, journalistes ou hérauts ou chœur antique, fragmentent et explorent tour à tour le texte, conversent, s’éloignent, se rejoignent. Fable musicale qui démonte l’objet-livre et visite son intrigue, cette création sensible fait continûment passer d’un registre à l’autre, du comique au tragique, de l’émotion à la réflexion, pour laisser le spectateur choisir sa propre lecture de l’événement.Le résultat en est un opéra singulièrement troublant.